logement Loi pinel
6 Mai 2018 à 11h25 - 484 visites

Comment acheter un bien immobilier pour réduire ses impôts ?

La pierre demeure le véhicule de placement par excellence pour ceux qui sont faiblement enclins aux risques. L’achat du bien doit toutefois se faire en fonction de plusieurs paramètres non seulement afin de réussir son placement sur le long terme, mais aussi de réduire ses impôts dans le but d’optimiser son rendement.

Faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine

L’acquisition d’un bien immobilier ne doit pas se faire à la légère, d’autant qu’elle implique de nécessiter un prêt afin de la financer. C’est pourquoi, l’intervention d’un conseiller en gestion de patrimoine s’avère indispensable. C’est lui qui va conseiller l’investisseur dans le choix du bien : son emplacement, ses caractéristiques, les dispositifs fiscaux adaptés, etc. Il évaluera les risques que l’investisseur peut encourir afin de les anticiper. De même, il estimera à l’avance l’investissement réalisé.

Choisir entre louer nu et louer meublé

L’investisseur a le choix entre deux modes de mise en location de son bien. La location nue et la location meublée. Il existe encore différents choix : louer en direct ou faire appel à un gestionnaire spécialisé.

Dans le cas de la location nue, l’investisseur peut par exemple se tourner vers les SCPI fiscales, qui seront gérées par une société agréée par l’Autorité des marchés financiers. L’investisseur achète les titres de propriété et se retrouve propriétaire d’un bien en commun. Dans la location meublée, l’investisseur peut opter pour les FILM ou fonds d’investissements en location meublée. Tout comme avec les SCPI, il achète des parts de FILM et bénéficie d’une prestation entièrement prise en main par un professionnel. Ce, tout en profitant des avantages fiscaux de la location meublée, sous le statut de LMNP ou loueur en meublé non professionnel.

Il est également possible de confier la gestion de son bien immobilier à une société familiale, comme les SCI ou sociétés civiles immobilières, pour les biens nus, et les SARL de famille pour les biens loués meublés.

Tout comprendre à la réduction d’impôts dans l’immobilier sur next-finance.net