logement Loi pinel
15 Février 2016 à 10h09 - 1351 visites

L'achat de bien immobilier à crédit sous le régime Pinel

Vous êtes écrasé par la charge fiscale et vous pensez que votre argent devrait servir à préparer votre avenir. Essayez la loi Pinel. Une nouvelle loi de défiscalisation permettant aux investisseurs immobiliers de bénéficier d’une réduction d’impôt. Un dispositif fiscal mis en place par le Gouvernement pour payer moins d'impôt, préparer votre retraite et protéger votre famille grâce à l'immobilier locatif.

C’est valable pour tous

C’est un formidable dispositif ouvert à tous les contribuables domiciliés fiscalement en France mais il nécessite de respecter certains critères d'éligibilités et certaines conditions pour pouvoir en bénéficier. Pour vérifier votre éligibilité au dispositif Pinel, il est destiné à aider les particuliers investisseurs qui souhaitent investir dans un logement neuf tout en bénéficiant d'une réduction d'impôt sur le revenu.

Conforme aux normes

Le principe de la loi Pinel ancien est le même que pour le neuf sauf qu'il faut acheter un bien ancien à réhabiliter. Les travaux de réhabilitation doivent permettre au logement d’acquérir des performances techniques voisines de celles d’un logement neuf. Une fois les travaux effectués, l’ensemble des caractéristiques de décence et de performances énergétiques doivent avoir été réparés. Un expert indépendant constate objectivement l’état du logement avant et après travaux. Ce qui permet aux investisseurs de bénéficier de la loi Pinel.

Pour une solution à long terme

La banque mondiale a fait évoluer ses missions vers la lutte contre la pauvreté. Elle fournit des fonds pour construire des infrastructures, c’est pour cela que la banque a collaboré étroitement avec le gouvernement en s’intégrant sur le principe de défiscalisation Pinel.
En effet, il est possible maintenant d’acquérir un bien immobilier neuf sans apport, en effectuant un prêt auprès d’une banque, ce sera à rembourser sous forme de mensualités, et c’est l’effort d’épargne. Les loyers perçus, l’avantage fiscal et cet effort d’épargne qui vont financer le bien immobilier qu’on vient d’acquérir.